Je recherche un métier

Mots clés

Je recherche une certification

Mots clés

Je recherche une tendance

Mots clés

Les Enjeux de demain
Défi de l'innovation technologique
Les process
Exporter en PDF

Concernant les process :

  • une modernisation de l'appareil productif
  • un recours accru à la programmation informatique.
  • une complexification des outillages.
  • un apport d’intelligence (via des capteurs, des puces RFID, …) pour réaliser des diagnostics et des procédés de simulation numérique :
    • exemple d’application : la maintenance
  • une interconnexion des processus (du fait de la montée en puissance du numérique), avec notamment dans l’industrie Automobile un développement du Big Data en production pour piloter les processus.
  • une évolution des procédés de soudure,
  • une augmentation des procédés de collage et de vissage / boulonnage.
  • une innovation de procédés qui continuent de diffuser au sein de l’ensemble des entreprises, y compris des PME :
    • Thixoformaqe (moulage de matériaux à l’état semi-solide), « Metal Injection Molding » (pour la fabrication de pièces de haute complexité), « Hot Isostatic Pressing », microfabrication, assemblages multi-matériaux, automatisation, instrumentation, …
    • une nécessité de conserver les compétences sur les machines dites "conventionnelles"
  • un développement important de la Fabrication Additive Métallique (FAM) qui touche plusieurs secteurs :
    aéronautique, spatial, naval, ... et métallurgie avec des applications dans d'autres secteurs de la branche. Ce développement est conditionné par :
    • une meilleure compréhension de la fusion (connaissance de la matière à échelle macroscopique).
    • une évolution de certaines compétences en conception.
    • une garantie de répétabilité et de qualité sur l’approvisionnement en poudre, impliquant la construction d’une filière sécurisée « poudre » en France.
    • --> une technologie adaptée à de petites séries et sur des objets de petite taille, estimés non critiques au sens de la sûreté de fonctionnement, avec une demande qui tend à se confirmer sur des segments spécifiques : prototypes, moules, outillage, réparation / réalisation de pièces à très forte valeur ajoutée
    • --> une demande encore balbutiante pour de la production de série mais avec des annonces industrielles qui tendent à confirmer une dynamique positive.
    • --> des problématiques à traiter sur le périmètre de certification et de contrôle qualité des pièces issues de la fabrication additive.
    • --> une technologie nécessitant de re-concevoir totalement les pièces.

Exemples d'applications :
- distributeur de turbine de SAFRAN (35% plus léger et de constitution plus simple - 4 pièces au lieu de 8).
- prothèses médicales (et plus particulièrement les prothèses dentaires).

- dans l'automobile : réalisation de prototypes, de moules et de pièces personnalisées en petites séries comme les enjoliveurs, réalisation de moules pour les pneus chez Michelin.

  • un développement de la robotique industrielle et de service (= mécatronique + optronique + logiciel embarqué + énergie + nanomatériaux + intelligence artificielle + connectique …)
    • potentialité de maintien, voire relocalisation d'emploi en France.
    • robotique = un levier de croissance et donc d'emplois.
    • fiabilisation des équipements et de leur maintenance
    • collaboration plus efficace des robots et des humains, un souci de bien-être des salariés (la technologie n’est plus substituante, mais aussi aidante)
    • développement de la productivité.
      • Exemples : pour les fabricants d’appareils médicaux : process industriels marqués par l’importance des tâches manuelles. dans le secteur naval : des outils de découpe et de soudure.
    • autre.
      • Exemple pour la coutellerie : la robotisation est identifiée comme levier d'attractivité des métiers : baisse de la pénibilité du travail et de la répétitivité des tâches, montée en compétences ...
  • des évolutions de process réalisées au rythme des changements de plateforme de véhicules, renouvelées tous les 10 ans:
    • pour la prochaine plateforme, passage de pièces de forge en fonderie et inversement.
  • un développement de la simulation numérique.
    • Exemple : en amont du processus industriel pour l’automobile, dans le processus de Maintenance, …
  • une capacité à effacer les frontières, à réfléchir autour de process complémentaires : associer des process de forge et fonderie, associer forge et composites , … (pour des applications Automobile par exemple).
  • une volonté de mettre l’homme au cœur de l’usine en favorisant la montée en compétence et en accroissant le pouvoir de décision et de réflexion.