Mission(s) visée(s) par la qualification

Le (la) soudeur(euse) industriel(le) réalise des opérations de soudage sur des éléments métalliques préassemblés, tels que sous-ensembles de tôlerie, chaudronnerie, tuyauterie, …).

A cette fin, le (la) titulaire met en œuvre tout ou partie des procédés de soudage (TIG, MIG – MAG, électrode enrobée, oxyacétylénique, brasage, etc.) sur différents métaux (acier, acier-inoxydable, aluminium, cuivre, zirconium, etc.) et types de pièces (formes, épaisseurs, …).

Au travers de sa maîtrise gestuelle, il(elle) est le garant de la bonne qualité des travaux de soudure réalisés.

Le soudeur est garant de l’exécution de la qualité du cordon de soudure réalisé.

Activités

En fonction des différents contextes et/ou organisations des entreprises, les missions ou activités du titulaire peuvent porter à titre d’exemples sur :

  • La préparation de l’environnement de travail ;

  • L’analyse et la compréhension des documents liés au travail à exécuter ;

  • La préparation de son poste de travail ;

  • L’exécution des soudures selon les consignes et les normes ;

  • Dans certaines situations le positionnement, le pointage et la soudure de 2 ou 3 éléments simplessupplémentaires (goussets, renforts) ;

  • Le contrôle ;

  • Les manutentions appropriées.

Compétences

  • Préparer la zone de travail et les moyens nécessaires à l’activité.
  • Vérifier l’approvisionnement des pièces à positionner et à assembler.
  • Régler les paramètres de soudage.
  • Réaliser un positionnement d’éléments supplémentaires, de géométrie simple sur un ensemble ou sous ensemble partiellement soudé.
  • Réaliser les soudures sur un ensemble préassemblé sur au moins un procédé de soudage.
  • Contrôler la qualité des travaux de soudure.
  • Réaliser la maintenance de 1er niveau du poste de travail.
  • Rendre compte de son activité.

Les métiers liés

Assembler par fusion des pièces mécano soudées de métal : un des gestes emblématiques de l’industrie, qui nécessite une parfaite habileté dans le maniement des outils. C’est aussi un métier de plus en plus technologique, avec le développement de procédés robotisés.