Mission(s) visée(s) par la qualification

Le technicien polyvalent en chaudronnerie intervient en atelier et/ou sur site d’intervention pour procéder à la fabrication, l’installation ou à la réhabilitation d’éléments de chaudronnerie (tôles, tubes, profilés) d’un ouvrage industriel ou structurel, tuyauterie, récipient de type cuve, silo, réservoir…, de différentes matières (acier, alu, inox…), dimensions et épaisseurs.

Après avoir pris connaissance des données contenues dans la documentation technique (plans, schémas, dessins, instructions, relevés techniques, ordre de fabrication…), le technicien polyvalent en chaudronnerie en déduit le mode opératoire et prépare ses opérations ou son intervention.

D’abord, il trace, découpe/débite et conforme (pliage, cintrage…) des pièces nécessaires à la fabrication, à l’installation ou à la réhabilitation demandée. Puis il les assemble (par soudage et serrage) en atelier ou sur site industriel. A l’issue des opérations ou de l’intervention, le travail réalisé est systématiquement contrôlé (conformité dimensionnelle, réglementaire, étanchéité, aspect…).

Activités

En fonction des différents contextes et/ou organisations des entreprises, les missions ou activités du titulaire portent sur :

    • La fabrication d’un ensemble chaudronné en atelier :

    Cette activité consiste à réaliser des sous-ensembles de chaudronnerie industriels (cuve, trémie, silo, réservoir, raccordement, cartérisation machines…) ou structurels (plateforme, garde-corps, support…) comprenant au moins une forme de surface composée, cylindre, cylindre oblique, prisme, cône et/ou pyramide/trémie.

    Dans un premier temps, un mode opératoire décrivant une succession d’opérations de fabrication (découpe, conformation, assemblage) est réalisé à partir de la compréhension de la documentation technique. Cette phase de préparation prend en compte toutes les spécificités techniques des éléments (matière, taille, épaisseur…), toutes les opérations de calculs, de tracés et de développements (c’est-à-dire mettre à plat le volume d’un élément chaudronné), ainsi que la préparation de tous les moyens nécessaires (machines conventionnelles ou à commandes numériques, poste à souder…).

    Dans un second temps, la préparation est assurée conformément au mode opératoire établi. Afin d’éviter les chutes et pertes de matière, l’imbrication des pièces est optimisée. Tous les moyens utilisés, qu’ils soient conventionnels ou numériques voire robotisés, sont réglés ou paramétrés (butées, origines…). Dans le cadre d’une machine à commande numérique, un logiciel de Fabrication Assisté par Ordinateur (FAO) peut être utilisé pour le transfert du programme vers la machine (en format en DXF, ISO…).

    Une fois tous les éléments réalisés (découpés et conformés), l’assemblage peut être effectué par soudage (pointage ou petits cordons) et par serrage (vissage, boulonnage, rivetage) dans le respect des exigences SQCD (Sécurité, Qualité, Coût, Délai).

    Dans un dernier temps, les opérations de contrôle visuel (aspect, soudures…) et prises de cote (relevés dimensionnels, géométriques…) sont réalisées (report de cote, d’axe, mesure d’angle…) et comparées aux données de référence (plan, normes…). Elles permettent de valider les exigences dimensionnelles, géométriques et fonctionnelles de l’ensemble chaudronné.

     

    • Les opérations de réhabilitation ou d’installation de chaudronnerie sur site :

    Cette activité consiste à intervenir sur un site industriel afin de procéder, soit à des opérations d’installation d’élément de chaudronnerie, soit à des opérations de maintenance/remplacement d’éléments chaudronnés.

    Dans un premier temps, un mode opératoire d’intervention listant les opérations et l’ensemble des éléments nécessaires (pièces, outils, outillages, consommables…) est réalisé. L’ensemble des phases et sous-phases listées permet de présenter un mode opératoire synthétique et d’établir les éléments constitutifs du plan de prévention. Tous les éléments listés sont ensuite préparés.

    Dans un deuxième temps, cette activité consiste à remplacer ou installer un sous-ensemble mécano-soudé sur site industriel. Dans le cadre d’une réhabilitation, une activité de démontage méthodique et d’évacuation est appliquée. Puis, l’amenage, le positionnement, le maintien et l’assemblage par soudage, vissage, boulonnage ou rivetage des éléments chaudronnés est assuré.

    Ensuite, cette activité d’installation ou de réhabilitation est contrôlée. Les opérations de contrôle visuel (aspect, soudures…) et prises de cote (relevés dimensionnels, géométriques…) sont réalisées (report de cote, d’axe, mesure d’angle…) et comparées aux données de référence (plan, norme…). Elles permettent de valider les exigences fonctionnelles, dimensionnelles et géométriques de l’ensemble.

    Dans un dernier temps, un « repli de chantier » est assuré. Cette activité consiste à déconsigner, débarrasser, nettoyer et ranger la zone d’intervention. Puis, à rendre compte aux interlocuteurs : site d’intervention et entreprise intervenante.

Compétences

  • Déterminer le mode opératoire et réaliser les développements
  • Tracer, découper et former les pièces d’éléments de chaudronnerie
  • Assembler ou pré-assembler un sous-ensemble chaudronné en atelier
  • Auto-contrôler la conformité de la fabrication d'un ensemble chaudronné
  • Préparer et déterminer la mode opératoire d’intervention à partir de relevés techniques
  • Réhabiliter ou installer un sous-ensemble chaudronné sur site
  • Auto-contrôler la conformité de l'intervention de réhabilitation / installation de chaudronnerie
  • Finaliser une intervention de réhabilitation / installation de chaudronnerie

Les métiers liés

Acier, cuivre, aluminium, laiton : il/elle façonne les pièces de métal pour leur donner forme... Il/elle travaille à la main, avec une précision d’artisan, mais aussi à l’ordinateur (vision 3D).

Spécialiste de la mise en forme des plaques de métal, il-elle transforme celles-ci en pièces embouties prêtes à être engagées dans la chaîne de montage : pièces de carrosseries pour l’automobile, éléments de fuselage pour l’aéronautique, éléments de carènes pour la construction navale, ...

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et vous proposer des services personnalisés. Consulter la politique cookies

Gestion de mes cookies

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et vous proposer des services personnalisés.
Consulter la politique cookies

Préférences d'utilisation

Ce cookie unique nous permet de sauvegarder vos préférences en matière de gestion de cookies. Il est requis pour l'utilisation du site et ne peut être désactivé. Il expire après six mois. Vous pouvez le supprimer en supprimant votre historique de navigation.

  • Gestion des cookies

Fonctionnalités du site

Ces cookies nous permettent le bon fonctionnement de la sélection sur le site lorsque l'utilisateur n'est pas connecté à son compte.

  • Ma sélection

Mesures statistiques

Ces cookies nous permettent d'obtenir des mesures sur la fréquentation de notre site (ex. : nombre de visites, pages les plus consultées). L'Observatoire Prospectif et Analytique des Métiers et Qualifications de la Métallurgie utilise ces données pour identifier les dysfonctionnements éventuels du site, et les améliorations à apporter.

  • Google Analytics

Médias

Les cookies déposés via les services de partage de médias ont pour finalité de permettre à l’utilisateur de visionner directement sur le site le contenu multimédia.

  • Vidéos YouTube
  • Vidéos Vimeo

Réseaux sociaux

Les cookies qui sont déposés via les boutons réseaux sociaux ont pour finalité de permettre aux utilisateurs du site de faciliter le partage de contenu et d’améliorer la convivialité.

  • AddToAny

Protection du spam

Les cookies déposés via les services de protection du spam.

  • Recaptcha