Entête1

Métiers en tension

Les métiers dits en tension

Source BMO et enquête intention d’embauche Observatoire 2019.

Les métiers en tension sont ceux sur lesquels les projets de recrutements sont les plus nombreux et les plus difficiles.

France entière

Secteurs : Aéronautique & spatial, Automobile & cycles, électrique, Électronique & numérique, Ferroviaire, Mécanique, Métallurgie, Naval & énergies marines renouvelables

Projets de recrutements des établissements de la métallurgie*
 

Part de la métallurgie dans les projets de recrutements*
 

Nombre de projets jugés difficiles par les établissements de la métallurgie*

% de projets difficiles dans la métallurgie* 
 

Régleurs

795

67%

654

82%

Tuyauteurs

983

82%

800

81%

Chaudronniers, tôliers, traceurs, serruriers, métalliers, forgerons

5 687

78%

4 569

80%

Agents de maîtrise et assimilés en fabrication de matériel électrique, électronique

148

26%

117

79%

Soudeurs

5 575

84%

4 383

79%

Techniciens et agents de maîtrise de la maintenance et de l'environnement

3 776

18%

2 940

78%

Agents qualifiés de traitement thermique et de surface (peintre industriel)

547

60%

423

77%

Spécialistes de l'appareillage médical

651

19%

499

77%

Dessinateurs en électricité et en électronique

262

34%

190

73%

Dessinateurs en mécanique et travail des métaux

782

31%

555

71%

Techniciens en mécanique et travail des métaux

1 763

51%

1 240

70%

Ingénieurs et cadres d'étude, recherche et développement (industrie)

3 182

19%

2 216

70%

Agents de maîtrise et assimilés en fabrication mécanique

343

55%

213

62%

Techniciens en électricité et en électronique

2 050

41%

1 272

62%

Ingénieurs et cadres technico-commerciaux

1 860

14%

1 135

61%

Ingénieurs et cadres de fabrication et de la production

1 759

25%

998

57%

Monteurs, ajusteurs et autres ouvriers qualifiés de la mécanique

5 771

85%

3 274

57%

Ingénieurs des méthodes de production, du contrôle qualité

1 302

25%

720

55%

Ouvriers de la mécanique, dont :

20 284

59%

11 157

55%

Ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie, montage

6 554

38%

2 897

44%

Ouvriers non qualifiés travaillant par enlèvement ou formage de métal

8 110

81%

3 853

48%

Ouvriers qualifiés travaillant par enlèvement de métal

5 620

80%

4 407

78%

Ouvriers de l'électricité et de l'électronique, dont :

8 196

56%

4 051

49%

Ouvriers non qualifiés de l'électricité et de l'électronique

3 012

54%

1 151

38%

Ouvriers qualifiés de l'électricité et de l'électronique

5 184

58%

2 900

56%

 

(*hors bureaux d'études, intérim)