Je recherche un métier

Mots clés

Je recherche une certification

Mots clés

Je recherche une tendance

Mots clés

Les évolutions des métiers, les impacts sur les compétences
Produire - Réaliser
Exporter en PDF

Un élargissement des compétences :

  • Une augmentation du niveau et du nombre de compétences pour les opérateurs:
    • Une disparition des activités les plus simples.
    • Plus d’autonomie et plus de compétences techniques.
    • De plus fortes adaptabilités au changement.
    • Une plus forte polyvalence : inter-équipement voire inter-domaine technologique.
    • Un développement de la capacité à travailler avec des machines, à manipuler des outils digitaux / interfacex digitales, à assurer un 1er niveau de maintenance

Exemples :

- Extension de la fonction d'animateur dans les groupes autonomes : fortes compétences relationnelles, d'animation et d'autonomie.

- Dans l’automobile notamment : supervision de plusieurs équipements simultanément; exigence croissante en matière de contrôle qualité pour les opérateurs (réglage machine voire contrôle des dérives). Contrôle qualité des capteurs installés et calibrage des capteurs pour les véhicules autonomes communicants.

- Des monteurs évoluant vers des métiers de Mécaniciens monteurs.

- Des chaudronniers évoluant vers des métiers de chaudronniers-tuyauteurs.

- Dans le secteur naval : essai de développement de compétences tuyauteur / soudeur.

- Evolution des mécaniciens régleurs / conducteurs de ligne, lors des baisses d’activités vers des postes plus simples : opérateurs, caristes, …

- Évolution possible à horizon 2020-25 des tourneurs / fraiseurs vers de la programmation, avec le développement de la fabrication additive.

- Dans le secteur du décolletage : capacité des régleurs à travailler sur plusieurs machines différentes, à développer une compréhension multi-process et à s'adapter toujours plus rapidement. Montée en compétences : sur la partie programmation, sur les moyens de contrôle, sur l'analyse des informations et la capacité à faire le tri entre les nombreuses informations. Sensibilisation croissante à la DAO et FAO. Aisance sur les machines virtuelles, qui permettent de simuler des parcours d'outils. régleur sur machine à cames évoluant vers la machine à commande numérique.

  • Une double exigence renforcée en termes de compétences pour les techniciens et cadres : techniques et managériales.
  • Des capacités croissantes d’adaptation et d’organisation de son travail, de coopération et de recherche de solutions
  • Une acquisition de compétences normatives (licences, habilitations).
  • Un apprentissage du travail avec et à côté des robots.
    • Exemple : conduite d’interface Homme-machine quasi systématique pour les opérateurs de l’Automobile.
  • Une utilisation croissante de la réalité virtuelle et augmentée (assemblage, maintenance).
  • Des compétences en maintenance qui pénètre encore plus la production.
  • Une mise en œuvre de nouveaux matériaux.
    • Exemple : dans l’industrie Aéronautique, Automobile : alliages, composites
  • Une mise en oeuvre de nouveaux procédés : la Fabrication Additive
    • Exemple dans le secteur naval, ça implique :
      • une utilisation de la Fabrication Additive Métallique pour la réparation / l'élaboration d'outillage.
      • un développement d'un contrôle qualité des poudres.
      • un développement de la polyvalence , de la surveillance du process, de l'anticipation / détection d'anomalies.
      • un développement d'un traitement de surface sur pièces sorties de Fabrication Additive Métallique / déliantage.
      • avec comme implication pour les conducteurs de ligne
        • une compréhension du processus pour pouvoir le piloter,
        • une plus grande polyvalence
  • Un développement du Contrôle Non Destructif
  • Des spécificités par secteur :
    • Exemples :
      • dans le secteur automobile : une reconnaissance et professionnalisation croissante des chefs d'équipe.
      • dans le secteur naval : des emplois de production demandant une formation spécifique.
      • dans le secteur aéronautique et métallurgie en région Nouvelle Aquitaine : un fonctionnement de manière plus souple et agile
  • Une nécessité pour les métiers du contrôle de maîtriser plusieurs technologies de contrôle et de rester en veille sur les nouvelles techniques (importance croissante du contrôle qualité associé à de nouvelles technologies)
  • Certaines compétences techniques de plus en plus sollicitées ....
    • Exemple dans le secteur automobile : bobinage, montage-câblage électrique, montage-câblage électronique, contrôle qualité - électrique, h abilitations électriques, assemblage électronique, montage mécanique, montage électronique,  montage de système montage - échappement,technique d'emboutissage à chaud - de mise en forme d'acier à épaisseur variable, métiers des fonderies d'Al-Mg-Ti, usinage plastique et composites, emboutissage plastique.
  • ... d'autres compétences en déclin :
    • Exemple dans le secteur de l'automobile : usinage, usinage de précision, traitement de surface des métaux, fonte d'acier, montage mécanique, métiers des fonderie d'acier.

Un « traditionalisme » d’une part significative de PME : (métallurgie, fabrication de produits métalliques en Hauts-de-France)

  • Des compétences "traditionnelles" toujours recherchées :
    • un besoin de compétences "traditionnelles" toujours bien présent car il sera toujours nécessaire de travailler sur les machines dites "conventionnelles".
      • Exemples :
        - pour réaliser des opérations de production très spécifiques et pour lesquelles il n'y a pas de production en série.
        - pour les entreprises dont l'activité est la mécanique de réparation.

Support de production : Fonctions Achat et QHSE

  • Une prise d’importance en termes d’expertise mais pas forcément en termes de volume.
  • Une formation constante des Responsable Qualité / Ingénieur Qualité pour rester « en veille » sur l’évolution règlementaire.
  • Une définition des procédures QSE en lien avec les spécificités de la Fabrication Additive Métallique (FAM) :  formation et sensibilisation  du personnel, hausses des besoins en Contrôle Non Destructif (CND), compétences en contrôle préalable des poudres.

Support de production : Fonction logistique, marquée par

  • Une diminution du nombre de personnes nécessaires aux activités de manutention et de magasinage.
  • Une intégration comme outil d’optimisation des flux de l’entreprise avec un plus haut niveau de compétences requis.

 Des impacts communs avec les familles métiers "Concevoir-Rechercher" et "Préparer-Organiser" :

  • Un besoin en compétences techniques pour les métiers de techniciens et d'ingénieurs :
    • Conception, automatisme avancé perception multi sensorielle, électronique embarquée, traitement du signal et de l'image, intelligence artificielle, mathématiques appliquées, architectures matérielles et logicielles embarquées, programmation, installation et maintenance. 
    • Réalité Virtuelle, Réalité Augmentée, jumeau numérique, ...: le développement ne se fera pas forcément à la même vitesse selon les familles métiers.
      • Exemple dans la filière navale : la maquette numérique se développera d'abord en Conception-rechercher et Préparer- organiser ( au niveau méthodes et tests)  et dans un second temps en Produire-réaliser.
    • Dans un avenir proche, mise en œuvre de la boucle perception-décision-action, centrale à la problématique du robot autonome et/ou en interaction avec les humains "cobotique" nécessitant des compétences plus larges autour de l'hybridation technologiques.
      • Exemples dans la filière navale :
        - des essais de robotisation sont vus comme un moyen de pallier à la pénurie de main d'oeuvre en soudure et peinture. Ils resteront cependant limités à certaines applications et environnements favorables
        - des bateaux de plus en plus technologiques nécessitant une utilisation de plus en plus forte de la mécatronique.
  • Un besoin d’amélioration de la qualité des écrits professionnels.