Chaudronnerie-cerclage

Métiers

Chaudronnier (H/F)

Acier, cuivre, aluminium, laiton : il/elle façonne les pièces de métal pour leur donner forme... Il/elle travaille à la main, avec une précision d’artisan, mais aussi à l’ordinateur (vision 3D).

Mission principale

Il est susceptible de fabriquer à l’unité ou en petite série, des pièces primaires et des sous ensembles chaudronnés en tôle métallique de moyenne épaisseur pour une grande variété de domaines d’application

Activités

  • Préparation et fabrication des pièces
  • Vérification de la conformité des pièces
  • Réalisation de structures métalliques à partir de plans
  • Assemblage de sous-ensembles dans le respect des exigences qualité, sécurité et environnement
  • Communication avec son environnement de travail

Compétences

Compétences professionnelles

  • Déterminer les opérations de fabrication d'ensembles chaudronnés et préparer les matériaux
  • Réaliser les pièces primaires d’éléments de chaudronnerie
  • Maîtriser les techniques de découpage, traçage et soudage
  • Effectuer les assemblages d'éléments d'un sous-ensemble chaudronné
  • Contrôler la qualité du produit fini
  • Maîtriser les outils manuels, les machines et outils informatiques
  • Utiliser des instruments de mesure tridimensionnelle

Compétences comportementales

  • Faire preuve de vigilance dans la durée
  • Etre capable de détecter une situation anormale et informer
  • Se conformer à des standards de production
  • S’intégrer dans l’équipe et faire preuve de coopération
  • Avoir conscience des conséquences de ses comportements sur le travail collectif
  • Collaborer avec des personnes d’origine culturelle ou linguistique différentes
  • Intégrer des recommandations et d’adapter son comportement professionnel
  • Mettre en oeuvre le relationnel adapté pour communiquer avec ses collègues et sa hiérarchie

Compétences transverses

  • Utiliser des logiciels de Conception et Dessin Assistés par Ordinateur (CAO/DAO)
  • Lire un plan et-ou un schéma technique mécanique, électrique, hydraulique, etc.
  • Utiliser des logiciels de Conception de Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO)
  • Utiliser des machines à commandes numériques
  • Respecter les règles de métrologie
  • Respecter les normes qualité
  • Respecter les règles de sécurité
  • Employer des techniques de soudure
  • Employer des techniques d'usinage
  • Utiliser le Traçage Assisté par Ordinateur (TAO)
  • Utiliser des instruments de mesure tridimensionnelle
  • Renseigner les supports qualité et de suivi de production/réalisation
  • Utiliser un engin nécessitant une habilitation

Axes de mobilité professionnelle

Métiers avoisinants

  • Un métier manuel qui nécessite une vision en 3D pour réaliser les ensembles métalliques. Il fabrique ponts, hangars, bâtiments, charpentes métalliques, etc.

  • Il réalise une ou plusieurs opérations élémentaires de production tout en appliquant la réglementation et les règles d'hygiène et de sécurité.

  • Assembler par fusion des pièces mécano soudées de métal : un des gestes emblématiques de l’industrie, qui nécessite une parfaite habileté dans le maniement des outils. C’est aussi un métier de plus en plus technologique, avec le développement de procédés robotisés.

  • Un métier très technique car c’est souvent du « sur mesure » ! Il opère sur des réseaux de tuyauteries qui conduisent des fluides liquides ou gazeux, corrosifs ou explosifs, à des températures et des pressions plus ou moins élevées.

Perspective d'évolution

  • Véritable interface entre le bureau d’études et l’atelier, il optimise les opérations de production en tenant compte de tous les paramètres : normes réglementaires, qualité, coûts et délais.

Accès au métier

Les CQPM

  • Dans le respect des procédures et des règles de prévention de sécurité, d’hygiène et de santé, le(la) chaudronnier d’atelier est susceptible d’intervenir dans la réalisation de sous-ensembles de chaudronnerie, sur des pièces unitaires ou de petites séries, et généralement de moyenne épaisseur.

    N° Certification : MQ 1990 01 60 0059 R

  • Le (la) titulaire de la qualification intervient sous la responsabilité d’un chef d’atelier dans la fabrication de pièces évolutives de chaudronnerie en alliage léger, titane, inox, inconel destinées à l’aéronautique.Dans le respect des procédures et des règles de prévention de sécurité, d’hygiène et de santé, il (elle) met en forme des pièces primaires (profilés, tubes) et tôles prédécoupées appelées « flans » manuellement par combinaison de procédés de rétreint et d’étirement (martelage ou par des machines de rétreint, de roulage, de grenaillage). Dans certains cas la forme peut être préformée à chaud, le (la) chaudronnier (ière) n’intervenant que dans la finition de la forme. C’est la qualité de la réalisation qui guide le geste du (de la) chaudronnier(ère) aéronautique afin d’appliquer avec justesse les déformations d’étirement et de rétreint par approche successive jusqu’à l’obtention de la forme finale donnée par un mannequin ou gabarit de réalisation. Pour cela le travail préparatoire de traçage du développé et de repérage des zones de rétreint et d’étirement est primordial afin d’éviter des déformations irréversibles dans l’exécution de la forme.

    N° Certification : MQ 2001 11 31 0205

  • Le ou la titulaire de la qualification intervient sous la responsabilité d’un chef de chantier ou d’entreprise dans la réfection ou adaptation de sous-ensembles chaudronnés comportant un ou plusieurs raccordements de tuyauteries. Dans ce cadre il est amené à intervenir sur chantier pour effectuer des relevés techniques (prises de côtes, nature des matériaux et accessoires, analyse de l’état des éléments de chaudronnerie et repérer 2 le chantier puis procéder au remplacement ou fabrication d’éléments de chaudronnerie (en atelier et/ou sur chantier), dans le respect des procédures et des règles de prévention de sécurité, d’hygiène et de santé.

    1. 1 La réfection consiste à remplacer à l’identique par re-fabrication complète du sous ensemble, l’adaptation consiste par exemple à l’ajustement d’une longueur ou d’un positionnement d’éléments de chaudronnerie.

    2. 2 Repérage des risques et difficultés liées à l’intervention (accès chantier, risques potentiels,…)

    N° Certification : MQ 2012 11 44 0298

Les Diplômes

Ce métier est accessible avec un CAP Réalisation en Chaudronnerie Industrielle et au niveau bac avec un Bac Pro Technicien en chaudronnerie Industrielle.

Plusieurs certifications permettent d’accéder à ce métier par la formation continue ou la VAE :

  • Titre professionnel Chaudronnier (ière)
  • Titre professionnel Chaudronnier(ière) aéronautique
  • Titre professionnel Agent de fabrication d'ensemble métallique

Un ou plusieurs Certificat(s)d’Aptitude à la Conduite En Sécurité -CACES- conditionné(s) par une aptitude médicale à renouveler périodiquement est (sont) requis.